La fête nationale suisse à la ferme de Haras à Wegnez, c'était ce dimanche. L'occasion pour les Suisses de notre région de se retrouver.Le manoir du Péry

Après les Français et les Belges voici aujourd'hui le tour ds Suisses de célébrer leur fête nationale qui avait lieu le mercredi 1er auût. C'est à la Ferme du Haras à Wegnez que les Suisses de notre région ont décidé de se réunir ce dimanche, sous un soleil de plomb, pour fêter cet évènement.

Comme chaque année, la fête est mise sur pied par la Société Suisse de Liège et de Verviers emmenée par son président, André Schmid. "Cette année est particulière, l'ambassadeur de Suisse à Bruxelles nous fait l'honneur d'être parmi nous et ce n'était plus arrivé depuis plus de 50 ans. Aujourd'hui, 80 convives ont répondu présentpour célébrer cette fête nationale. Ce sont principalement des personnes de la région de Verviers et de Liège mais également leur famille de Bruxelles et même d'Anvers qui se sont également déplaçés. Lannée dernière nous avois organisés la fête à Val Dieu et cette année nous avons choisi la Ferme du Haras." Les drapeaux Suisses flottaient au vent pour l'occasion et tous étaient ravis de se retrouver pour parler de son beau pays.

Un Suisse de Verviers

Dans l'assemblée, on comptait une vingtaine de verviétois dont Charles Hirzel venu en Belgique volà maintenant 35 ans pour travailler à l'entreprise laitière Interlac. Originaire de Zurich, il retrourne deux fois par an dans son pays sd'origine.

"Celà n'a pas été trop difficile de quitter mon pays. L'année de mon arrivée, j'ai rencontré ma future épouse Francine Denoël qui travaillait comme secrétaire. Ensemble, nous habitons à Stembert. J'ai encore toute ma famille en Suisse, deux frères et une soeur mais ce qui me manque le plus ce sont les montagnes." Charles Hirzel, comme de nombreux Suisses de Belgique, possède la double nationalité. "J'ai été dès mon arrivée très bien accueilli, je n'ai jamais resenti que j'étais un étranger." La Belgique est donc devenue terre d'accueil pour Charles mais également pour plus de 7200 Suisses. Il est membre de la Société Suisse de Liège et de Verviers qui avec une cinquantaine de familles, se réunissent une douzaine de fois par an pour organiser des activités communes.

Fête nationale et 100 ans de leur fêtés dimanche à Trooz pour les Suisses liègeois.

A l'occasion de la fête nationale suisse, ce dimanche 1er août, la Société suisse de Liège-Verviers commémoera le 100éme anniversaire de sa création au manoir du Péry, 34 rue de Beaufays à Trooz.

Suises ayant acquis aussi la nationalité belge voici à peine quelques mois, André Schmid, qui a travaillé pendant 10 ans à Genève avant de diriger la société Orthodyne, spécialisée en analyseur de gaz, préside la société, secondée par une dynamique secrétaire Mme Florence Lefèvre. "On compte, dit il, 700 000 Suisses hors des frontières helvétiques dont 6 500 en Belgique avec de fortes colonies à Bruxelles ou Anvers et une cinquantaine de familles à Liège-Verviers. Dimanche, M. Rota, consul de l'ambassade de Suisse à Bruxelles, sera des nôtres."

La Société Suisse de Liège-Verviers se réunit tous les deux mois et organise des visites en Belgique. Parmi ses membres, quelques 70% sont nés en Belgique et certains profitentde ces rencontres pour retrouver des compatriotes qui devisent dans le même patois allemand qu'eux. La plupart retournent une ou deux fois par an au pays pour retrouver la famille et sans doute aussi cette propreté, ce sens de l'ordre et du rangement ratrement aussi cultivéschez nous!

Bien sûr, on s'attend à les voir travailler en horlogerie ou fromagerie mais il n'existe pas de fil rouge poue expliquer ces arrivées en Belgique. On relève parmi eux un directeur de Grand Hôtel de Verviers, des pasteurs protestants, un ancien directeur général de Saint-Vincent de Paul ou un prieur au couvent des Carmes déchaussés de Chèvrement, des professeurs à l'ULg en stomatologie ou droit romain, des garagistes ou des vitriers originaires du Tessin et des Grisons proches de Murano et qui ont importé en cité ardente leur savois-faire.

Article paru dans le journal "Le Jour - Le Courrier" en août 2007.